Des miliciens chiites exposent les corps de jihadistes dans une ville irakienne

27/07/14 à 14:50 - Mise à jour à 14:50

Source: Le Vif

(Belga) Des miliciens chiites ont traîné dimanche les corps de jihadistes de l'Etat islamique (EI) dans les rues de la ville irakienne de Baqouba et les ont suspendus dans différents points de la ville, a constaté l'AFP.

Un correspondant de l'AFP a vu deux corps exposés dans le centre de Baqouba, ville majoritairement chiite située à quelque 60 km au nord-est de Bagdad, mais des responsables de la sécurité en ont dénombrés au moins quatre. La ville est sous le contrôle de l'armée irakienne et des milices chiites, ses alliées, mais elle est entourée de plusieurs localités sunnites qui ont changé plusieurs fois de mains depuis le début de l'offensive de l'EI et d'insurgés sunnites lancée le 9 juin. "Plusieurs membres de l'EI ont été tués hier (samedi) dans une bataille juste au nord de Mouqdadiyah", une ville voisine, a déclaré un capitaine de police. Dimanche, "les miliciens ont ramené quatre corps et ont paradé dans la ville dans leurs voitures en traînant les corps derrière eux", a-t-il ajouté. "Ensuite, ils les ont pendus dans quatre endroits différents de Baqouba". Un officier de haut rang de l'armée irakienne a donné le même décompte. Des photos obtenues par l'AFP montrent un corps, apparemment décapité, suspendu à un poteau électrique, un passant s'arrêtant pour le prendre en photo avec son téléphone portable. Sur un autre cliché, un corps, vêtu d'un sherwal, pantalon ample prisé des jihadistes étrangers, est suspendu à un pont au-dessus d'une route, à coté d'une publicité pour des photos de mariage. Les insurgés sunnites menés par l'EI se sont emparés de larges pans du nord et de l'ouest de l'Irak en sept semaines d'offensive dont le début a été marqué par la débandade de l'armée qui cherche depuis à se ressaisir, sans néanmoins rencontrer de réels succès. Baqouba, chef-lieu de la province de Diyala, se situe à la croisée de trois routes menant à Bagdad depuis le nord, et est considérée vitale pour la défense de la capitale. (Belga)

Nos partenaires