Des médecins de la prison de Nivelles attendent toujours d'être rémunérés

04/02/13 à 07:18 - Mise à jour à 07:18

Source: Le Vif

(Belga) Des médecins de la prison de Nivelles, où réside actuellement Marc Dutroux, attendent toujours d'être rémunérés pour leurs prestations des mois d'octobre, novembre et décembre 2012, rapporte lundi La Dernière Heure.

Dans une interview accordée au quotidien, le docteur Paul Gourdin, médecin adjoint de la prison de Nivelles, regrette le transfert de Marc Dutroux à Bruxelles et surtout le coût que sa protection allait engendrer alors qu'il y a "un salle qui peut parfaitement convenir au sein de la prison de Nivelles, où M. Dutroux est en cellule pour l'instant". Le dispositif prévu pour assurer la sécurité de Marc Dutroux dans le cadre de son déplacement pour comparaître devant le tribunal d'application des peines afin de faire sa demande de libération conditionnelle est évalué à 50.000 euros. Cet argent "pourrait servir à payer les médecins et les autres professionnels médicaux ou paramédicaux qui travaillent dans les prisons. Contrairement à ce qui avait été promis, nous attendons toujours d'être rémunérés" pour les trois derniers mois de l'année dernière. "Si l'Etat peut dépenser 50.000 euros pour ce déplacement de Marc Dutroux, il pourrait aussi les utiliser pour payer une pharmacienne de Nivelles qui fournit les médicaments à la prison. Ce doit être à peu près ce qu'on lui doit...", déplore le médecin. "Des démissions s'annoncent, les 4.000 professionnels du secteur médical qui travaillent dans les prisons belges sont excédés. Un petit groupe commence à s'organiser pour intenter une action en justice", souligne encore Paul Gourdin. (VIM)

Nos partenaires