Des Kurdes observent une grève de la faim dans l'église des Minimes à Bruxelles

02/05/13 à 17:11 - Mise à jour à 17:11

Source: Le Vif

(Belga) Une quinzaine de Kurdes observent une grève de la faim depuis deux semaines dans l'église des Minimes à Bruxelles pour obtenir des titres de séjour, a constaté jeudi l'agence de presse Belga, confirmant une information de tvbrussel.

Le groupe d'hommes, âgés de 20 à 66 ans, séjourne dans l'église du quartier des Marolles depuis 17 jours. Ils peuvent y rester 30 jours. "Mais nous resterons jusqu'à la fin, même si nous devons mourir ici", a assuré Korkut Sultan, qui réside en Belgique depuis huit ans. Sa demande de séjour a déjà été refusée à deux reprises. "Nous n'avons pas d'autre choix, nous voulons rester et nous resterons en Belgique", a-t-il ajouté. Les autres Kurdes, qui sont allongés sur des matelas dans l'église, n'ont pas encore réussi, eux non plus, à obtenir un titre de séjour valable. Avec leur grève de la faim, ils espère donc faire pression sur le gouvernement. Le plupart de ces grévistes de la faim résident en Belgique depuis plusieurs années. Ils ont notamment habité à Bruxelles, Liège et Louvain. Leur famille et leurs amis se trouvent en Belgique mais y résident, eux aussi, sans autorisation. "Nous voulons habiter et travailler ici, mener une vie normale comme tout le monde", s'est confié Resat Buyuk, en Belgique depuis quatre ans et qui s'exprime en néerlandais. La population kurde a sa propre langue et sa propre culture mais ne dispose pas de pays. La majorité des Kurdes vivent en Turquie mais y sont régulièrement victimes de discriminations. (Belga)

Nos partenaires