Des jeunes vandalisent des cabines électriques dans un quartier d'Anderlecht

11/01/13 à 10:44 - Mise à jour à 10:44

Source: Le Vif

(Belga) Depuis quelques semaines, des coupures de l'éclairage public ont lieu chaque soir dans le quartier de la rue des Goujons, dans la commune bruxelloise d'Anderlecht. Des jeunes détruisant des cabines électriques en sont à l'origine. La commune et la police sont au courant mais n'arrivent que difficilement à maîtriser la situation. Un réseau d'électricité sous-terrain pourrait améliorer cette situation.

"Un cabine est à peine réparée qu'une autre partie du quartier se retrouve déjà sans éclairage public", déplore Walter Vandenbossche (CD&V), membre de l'opposition dans le conseil communal anderlechtois. "La police et la commune savent qui sont ces jeunes, mais n'entreprennent rien. Je plaide pour une gestion consciencieuse." "La commune a des contacts quotidiens avec Sibelga, le gestionnaire du réseau", explique la secrétaire du bourgmestre Eric Tomas (PS). "A chaque fois que quelqu'un appelle pour se plaindre, nous envoyons la police. Les patrouilles font de leur mieux, mais tout se passe très vite et il n'y a donc aucune chance d'attraper les vandales." Selon la commune, on travaille actuellement à de nouvelles techniques, comme celle d'enterrer les cabines électriques. Cela rendrait la tâche des vandales beaucoup plus compliquée. "Ce n'est pas le quartier le plus facile", indique-t-on à la zone de police de Bruxelles-Midi. "Nous patrouillons préventivement, mais il faut avoir de la chance pour être au bon endroit au bon moment et interpeller quelqu'un." La police confirme qu'une enquête est en cours mais ne peut pas donner plus d'informations à ce sujet pour le moment. (MUA)

Nos partenaires