Des initiatives pour développer la vie nocturne dans le respect de tous à Namur

31/01/14 à 17:53 - Mise à jour à 17:53

Source: Le Vif

(Belga) Maxime Prévot, bourgmestre de Namur, a présenté vendredi la convention relative à la vie nocturne, les initiatives et les outils de communication développés pour promouvoir la vie nocturne tout en veillant au respect des riverains et des fêtards, en présence notamment du chef de corps de la police de Namur, de Martin Minet, président de l'Assemblée générale des étudiants (AGE), et de représentants du secteur Horeca.

Des initiatives pour développer la vie nocturne dans le respect de tous à Namur

La Ville souhaite créer les conditions d'une cohabitation respectueuse des intérêts de tous par un cadre d'engagements partagés. Cette convention concerne dans un premier temps les établissements situés rue des Brasseurs, des Fossés Fleuris, des Fripiers, de la Halle, Général Michel, de Bruxelles, et Lelièvre, les places Chanoine Descamps et Marché aux Légumes, et le Marché au Chanvre. Elle établit que les établissements doivent fermer à 01h00 du matin en semaine et 02h00 les vendredis et samedis. Douze établissements se sont engagés en la signant. Ils sont identifiables via un label "Namur Safe Clean and Cool" et sont repris sur le nouveau site www.namurbynight.be. Il est possible de solliciter une extension d'heure à condition d'être dans le périmètre défini ci-dessus et d'avoir placé un limiteur sonore. Sur les douze établissements engagés, six en ont placé un et sont reconnaissables grâce au pictogramme "ouverture tardive". Ils bénéficient d'une dérogation pour ouvrir jusqu'à 03h00 les jeudis et vendredis ou vendredis et samedis. Côté estudiantin, "la guindaille continuera d'exister si elle se fait de manière responsable et dans le respect", estime Martin Minet. C'est pourquoi l'AGE lance la campagne "BE(er) Responsible" avec des affiches, des panneaux, des flyers, etc. Huit pictogrammes rappellent aux étudiants le respect de soi, des autres et de l'environnement. Parmi ceux-ci: "L'eau c'est gratuit", "Ne pisse pas n'importe où" ou encore "Arrête de gueuler". Depuis ce 27 janvier, les étudiants utilisent des gobelets réutilisables pour toutes leurs activités car chaque année à Namur, près d'un million de gobelets étaient jetés sur le campus. C'est le premier campus en Fédération Wallonie-Bruxelles à généraliser ces gobelets à une si grande échelle. (Belga)

Nos partenaires