Des éléments radioactifs à nouveau découverts dans les eaux souterraines de Fukushima

07/07/13 à 12:28 - Mise à jour à 12:28

Source: Le Vif

(Belga) De très fortes doses d'éléments radioactifs toxiques ont de nouveau été détectées dans les eaux souterraines accumulées au pied de la centrale nucléaire de Fukushima accidentée en mars 2011, selon un communiqué publié samedi par l'opérateur Tepco.

Des éléments radioactifs à nouveau découverts dans les eaux souterraines de Fukushima

Selon Tokyo Electric Power Co (Tepco), les analyses ont permis d'établir la présence de tritium à des doses dix fois plus élevées que le taux limite admis. "Selon les échantillons analysés le 5 juillet (...), nous avons détecté un niveau record de 600.000 becquerels par litre" de tritium, dix fois supérieurs aux recommandations gouvernementales de 60.000 becquerels par litre, a indiqué Tepco. "Nous poursuivons nos efforts pour empêcher que la pollution prenne de l'ampleur (...) et allons renforcer tout le processus de contrôle", a de nouveau promis l'opérateur. Fin juin, Tecpo avait annoncé avoir mesuré un niveau de 3.000 becquerels par litre pour les éléments radioactifs produisant des rayons bêta, comme le strontium 90, dans le liquide extrait d'un nouveau point de prélèvement situé entre les réacteurs et la mer. A ce moment-là, il avait constaté la présence de tritium à un niveau huit fois supérieur à la dose autorisée. Ces substances radioactives s'étaient échappées des réacteurs de la centrale Fukushima Daiichi, ravagée par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011 dans le nord-est de l'archipel. Et elles avaient ensuite polluées les eaux souterraines. Ces eaux s'écoulent normalement dans la mer, ce qui signifie que les deux substances toxiques pourraient polluer l'océan, et affecter la vie aquatique puis les produits de la mer consommés par les populations. (Belga)

Nos partenaires