Des documents accablent la Belgique dans la mort du "Lumumba burundais"

09/01/13 à 12:53 - Mise à jour à 12:53

Source: Le Vif

(Belga) Des documents du Foreign Office (le ministère britannique des Affaires étrangères) révèlent le rôle de la Belgique dans l'assassinat du prince Rwasagore, le "Lumumba burundais", rapporte Le Vif/L'Express sur son site internet mercredi. "Des fonctionnaires belges hauts placés ont joué un rôle dans l'assassinat", explique le sociologue Ludo De Witte.

Les documents en question sont des télex échangés entre James Muray, ambassadeur britannique à Bujumbura à l'époque, et le Foreign Office et un rapport resté confidentiel du parquet de Bruxelles. Ils indiquent que le résident Regnier, chef de tutelle, a évoqué à plusieurs reprises "la nécessité de tuer Rwagasore". Le prince Rwagasore, héraut de l'indépendance burundaise et Premier ministre du pays avant son émancipation de la Belgique, a été assassiné le 13 octobre 1961 par un Grec, Jean Kageorgis. Celui-ci agissait pour le compte du PDC, le parti démocrate-chrétien burundais qui était soutenu par Bruxelles. Les documents évoquent également une conversation entre James Murray et Raymond Charles, alors procureur du roi de Bruxelles. Ce dernier voulait éviter que Kageorgis soit exécuté mais a ensuite "été informé que son avis n'avait pas été retenu, et cela pour des raisons politiques". Le tireur est exécuté le 30 juin 1962. "Il reste à déterminer à quel point la tutelle belge se sentait soutenue, dans sa lutte contre Rwagasore", explique Ludo De Witte. (VIM)

Nos partenaires