Des dizaines de martyrs du communisme et du nazisme bientôt béatifiés par le pape François

28/03/13 à 15:53 - Mise à jour à 15:53

Source: Le Vif

(Belga) Le pape François a donné jeudi son feu vert aux béatifications de 63 catholiques, dont la majorité ont été des victimes de la guerre civile espagnole, du nazisme et du communisme, a annoncé le Vatican jeudi.

Des dizaines de martyrs du communisme et du nazisme bientôt béatifiés par le pape François

Pour la première fois depuis qu'il est pape, Jorge Bergoglio a autorisé la Congrégation vaticane pour la cause des saints à promulguer des décrets qui vont permettre à terme ces prochaines béatifications. Les enquêtes sur les vies et les morts vertueuses de ces futurs bienheureux avaient été lancées des années avant son élection. Parmi les futurs béatifiés, figure Mgr Vladimir Ghika (1873-1954), prince roumain d'origine orthodoxe qui s'était converti au catholicisme et avait travaillé notamment au service de la diplomatie de Pie XI, après plusieurs années passées à Paris. Il rentra en Roumanie pendant la Seconde guerre mondiale pour venir en aide aux réfugiés polonais qui avaient fui l'invasion nazie. Arrêté en 1952 par la police communiste, il subit un simulacre de procès en même temps que cinq autres prêtres. La jeune Italien Rolando Rivi (1931-1945) sera aussi béatifié. Il avait été tué par des partisans communistes à 14 ans, trois ans après être entré au séminaire. Son compatriote, le dominicain Giuseppe Girotti (1905-1945), est mort dans le camp de Dachau (Allemagne). En 1995, il avait été reconnu comme "Juste parmi les nations" pour son action en faveur des juifs. La majeure partie de ceux dont le pape François a reconnu le martyre ont été tués "en haine de la foi" lors de la guerre d'Espagne (1936-1939). François a autorisé la prochaine béatification de Regina Christine Wilhelmine Bonzel (1830-1905), fondatrice des Franciscaines de l'Adoration perpétuelle à Olpe (Allemagne), en reconnaissant un miracle attribué à son intercession. Par ailleurs, le 12 mai, le pape argentin célébrera dans la basilique Saint-Pierre les premières canonisations de son règne. Elles avaient été approuvées le 11 février par Benoît XVI. (PVO)

Nos partenaires