Des conditions de travail indignes dans les prisons, dit Bogaert

07/02/13 à 17:55 - Mise à jour à 17:55

Source: Le Vif

(Belga) Le secrétaire d'Etat à la Fonction publique, Hendrik Bogaert, a dit jeudi à la Chambre que le problème dans les prisons était double: la surpopulation et l'absentéisme.

Des conditions de travail indignes dans les prisons, dit Bogaert

A propos de la surpopulation il a souligné que les conditions de travail des gardiens de prison sont indignes. "Dans le privée, un employeur qui ferait travailler son personnel dans de telles conditions se retrouverait en prison", a dit M. Bogaert (CD&V) en réponse à trois questions dont celle de Michel Doomst (CD&V). Le secrétaire d'Etat a donné des précisions sur le déroulement de la grève. Pour le service de nuit, seize prisons ont fonctionné de façon autonome sans recours à de policiers, 11 ont fonctionné avec une solution mixte policiers et gardiens. Dans cinq prisons, les policiers ont assuré seuls le service. Pour le service du matin, quatre prisons ont fonctionné de façon autonome, 27 avec une solution mixte et dans une prison les policiers ont assuré tout le service. M. Bogaert n'avait pas encore les données pour le service de l'après-midi. Pour sa part la ministre de l'Intérieur, Joëlle Milquet (cdH), a dit qu'elle avait pris les dispositions nécessaires pour assurer la sécurité mais que ce n'était pas le rôle des policiers de remplacer les gardiens de prison. Pour elle, il faut plus de moyens pour la Justice afin qu'on puisse avoir un cadre suffisant du corps de sécurité. (VIM)

Nos partenaires