Des commerçants "ensanglantés" protestent contre la corrida

08/08/13 à 17:32 - Mise à jour à 17:32

Source: Le Vif

(Belga) Plusieurs personnes ont mené une action de protestation jeudi midi à Anvers, Bruxelles et Gand pour dénoncer la tradition de la corrida en Espagne et en France. La campagne est née d'une collaboration entre la société de cosmétiques Lush et l'organisation Animalsace. Des employés de Lush Belgique se sont enduits de sang et ont simulé l'agonie d'un taureau piqué de la banderille du torero. Une pétition a aussi été rédigée pour l'occasion.

Des commerçants "ensanglantés" protestent contre la corrida

Après la France, c'est au tour de l'Espagne de proposer d'inscrire la corrida comme patrimoine immatériel reconnu par l'Unesco. C'est pour cette raison que l'entreprise de cosmétiques a mené des actions en France et en Espagne, avant de poursuivre le mouvement en Belgique. "Plus de 30.000 taureaux meurent chaque année dans le arènes d'Espagne, mais on veut tout de même protéger cette pratique", a déclaré Marie Schoovaerts, porte-parole de Lush. "En tant que société de cosmétiques, nous menons souvent des campagnes contre la maltraitance des animaux, nous sommes aussi fermement opposés aux tests de produits de beauté sur les animaux." Selon les activistes, outre les javelots plantés dans le taureau pour provoquer son agonie, d'autres douleurs sont volontairement infligées aux animaux, notamment pendant la préparation à la corrida. "Les membres sont enduits d'essence de térébenthine, qui provoque des brûlures insupportables à l'animal. Les testicules sont perforés d'aiguilles cassées dans le but de d'empêcher le taureau de s'asseoir". (Belga)

Nos partenaires