Des armes wallonnes aux mains du Jihad islamique palestinien

19/10/12 à 14:16 - Mise à jour à 14:16

Source: Le Vif

(Belga) Des fusils d'assaut F2000 fabriqués par l'entreprise wallonne FN Herstal sont entre les mains des Brigades Al-Qods, l'aile armée du mouvement du Jihad islamique en Palestine, révèle le Groupe de recherche et d'information sur la paix et la sécurité (Grip), information relayée vendredi par La Libre.

Des armes wallonnes aux mains du Jihad islamique palestinien

Sur le site internet officiel de ce groupe terroriste se trouvent des photos d'un défilé militaire à Rafah, à Gaza, en date du 2 octobre 2012, célébrant entre autres le 31e anniversaire de la création du mouvement. Sur ces photos, "parmi les nombreuses armes brandies par les militants se retrouvent plusieurs FN F2000", constate le Grip. Cependant, les rapports annuels du gouvernement wallon sur les exportations d'armes ne mentionnent en aucun cas que des exportations ont été conclues avec les autorités palestiniennes. Jointe par l'Agence BELGA, la FN Herstal assure qu'"aucune livraison de matériel n'a été effectuée par FN Herstal au groupe auquel il est fait référence". Ces photos révèlent ainsi un nouveau cas de détention illicite d'armes d'origine belge et posent la question de savoir comment ces FN F2000 ont pu tomber entre les mains de cet acteur non-étatique, placé sur la liste officielle des organisations terroristes de l'Union européenne, des Etats-Unis et d'autres pays. L'hypothèse de la Libye émerge pour éclaircir cette détention illicite. En 2009, la Région wallonne avait en effet accordé l'exportation de 367 F2000 au colonel Kadhafi. Ces armes ont ensuite été éparpillées de Tripoli à Benghazi. Elles pourraient avoir été ensuite saisies par des trafiquants qui les auraient fait passer aux territoires palestiniens. (MUA)

Nos partenaires