Déploiement du réseau Stop Art.63&2 à Bruxelles

20/06/14 à 14:14 - Mise à jour à 14:14

Source: Le Vif

(Belga) Le réseau Stop Art. 63&2 a officiellement lancé son maillon bruxellois, vendredi midi, au Centre culturel Garcia Lorca. Il lutte pour l'abrogation de l'article de l'arrêté royal qui limite la durée des allocations d'insertion.

Déploiement du réseau Stop Art.63&2 à Bruxelles

Créé fin 2013 à Liège à l'initiative du collectif Riposte.cte, le réseau vise à s'étendre en Belgique. La limitation des allocations dans le temps exclura, chaque mois, dès le 1er janvier prochain, des chômeurs longue durée sans garantie d'une prise en charge par les CPAS déjà exsangues. Les participants au réseau développent une campagne pour que le nouveau gouvernement empêche l'entrée de l'AR en vigueur. Une séance d'information sur le contenu de la réforme sera tenue dès 16 heures. Elle sera suivie à 19h30 d'une soirée de débats autour des stratégies à mettre en oeuvre. "Ce n'est pas en coupant le droit au chômage, qui est un acquis social et démocratique fondamental, que cela va résoudre le problème de l'emploi en période de crise", souligne Mathieu Bietlot, coordinateur à Bruxelles Laïque. "Les économies faites par l'État ne représenteront que 0,3% du déficit public. Cela va par contre paupériser la population. Au 1er janvier, 50.000 personnes seraient déjà exclues. Ramener un problème fédéral au niveau communal entraînera des différences de traitement. Les communes pauvres auront plus de demandes et moins de moyens pour y répondre. Les budgets prévus pour renforcer les CPAS paraissent largement insuffisants. Nous pensons que cette réforme augmentera également les pressions sur les travailleurs." (Belga)

Nos partenaires