Déplacement des prostituées du quartier Alhambra: la répression a été jugée insuffisante

03/10/13 à 18:46 - Mise à jour à 18:46

Source: Le Vif

(Belga) La ville de Bruxelles a annoncé ce jeudi qu'une action intégrée avec la police, le secteur associatif et l'asbl Bravvo visait, depuis mardi et pour une période-test de six mois, à déplacer les prostituées du quartier Alhambra vers le premier tronçon du boulevard Albert II.

Déplacement des prostituées du quartier Alhambra: la répression a été jugée insuffisante

Cette mesure vient compléter la politique répressive, décidée à la fin de la législature communale, à l'encontre des nuisances amenées par la prostitution de rue dans le quartier Alhambra. Au travers du Plan d'encadrement de la prostitution quartier Alhambra, 861 sanctions administratives communales ont été délivrées entre juillet et décembre 2012 et 316 entre janvier et fin août derniers. "Après évaluation, la ville a conclu que cette lutte contre les nuisances avait des résultats, mais était insuffisante", a expliqué porte-parole du bourgmestre Freddy Thielemans (PS). La plate-forme sur la prostitution, mise en place fin mars, a voulu renforcer cette politique par un déplacement des prostituées vers un boulevard habité par des entreprises, en échange d'une augmentation du nombre de patrouilles de police et de l'encadrement associatif. Toujours selon la porte-parole du bourgmestre de la Ville, il n'est pas question de déplacer la prostitution de rue vers d'autres communes. Les prostituées sont informées de la zone du territoire de la Ville à laquelle elles sont invitées à se rendre. La Ville soutient que cette décision a été prise en concertation avec la commune de Saint-Josse, ce qu'à contesté de son côté le bourgmestre de cette commune, Emir Kir. "Le visage de la prostitution à Bruxelles est différent de celui d'Anvers, a ajouté la porte-parole du bourgmestre de la Ville de Bruxelles. La plupart des prostituées sont sans permis de séjour et se retrouvent en rue. Or, la prostitution n'est pas interdite. La ville a donc choisi de lutter contre les nuisances subies par les riverains tout en garantissant la sécurité et le bien-être des prostituées." (Belga)

Nos partenaires