Depardieu rend son passeport - "la France est devenue ingrate à l'égard de ses créateurs"

16/12/12 à 18:18 - Mise à jour à 18:18

Source: Le Vif

(Belga) L'homme d'affaires et écrivain Paul-Loup Sulitzer, âgé de 66 ans, a estimé dimanche, dans un communiqué adressé à l'Agence Belga, que traiter un acteur de "minable", en référence aux propos du premier ministre français Jean-Marc Ayrault sur le départ vers la Belgique de Gérard Depardieu, est "d'une incorrection dépassant les valeurs humaines du pays des droits de l'homme".

Paul-Loup Sulitzer, qui avait annoncé en octobre vouloir se domicilier en Belgique, se dit "concerné par l'affaire qui touche Gérard Depardieu car je suis moi-même accueilli en Belgique pour travailler pour la société www.DEAL 5000.be". L'homme rappelle qu'il ne s'est pas installé en Belgique "pour des raisons fiscales ou d'argent".Paul-Loup Sulitzer estime que "traiter Monsieur Depardieu de +minable+ ne peut être en aucun cas être acceptable ou accepté" alors qu'il "a fait briller le cinéma français dans tous les pays" et qu'il "a travaillé toute sa vie"."J'aime mon pays, j'aime la France et les Français mais la France d'aujourd'hui est devenue ingrate à l'égard de ses créateurs", dénonce l'écrivain. "Au jour d'aujourd'hui, elle connaît une violence extrême dans ses rapports avec ses concitoyens qu'ils soient de droite, de gauche ou d'ailleurs", poursuit-il. Paul-Loup Sulitzer estime qu'il a lui-même été victime de "cette violence quand, durant 10 ans, on m'a supprimé mon passeport et récemment lorsque l'on m'a enlevé ma médaille d'officier de l'ordre du mérite alors que je n'avais joué qu'un rôle totalement mineur dans une affaire d'Etat". (PATRICK KOVARIK)

Nos partenaires