Depardieu: pas de campagne wallonne pour débaucher les contribuables français

17/12/12 à 17:02 - Mise à jour à 17:02

Source: Le Vif

(Belga) Ni le gouvernement fédéral ni la Wallonie n'ont jamais entrepris de démarche pour inciter les contribuables français à s'installer en Belgique, a fait remarquer lundi le ministre wallon des Finances, André Antoine, après la tempête soulevée en France par l'installation du comédien français Gérard Depardieu à Néchin (Estaimpuis).

Depardieu: pas de campagne wallonne pour débaucher les contribuables français

Globalement, trois critères semblent décider de l'exil fiscal en Belgique de certains ressortissants français: l'absence d'impôt de solidarité sur la fortune, la non-imposition des plus-values sur actions et un régime de taux réduits sur les donations mobilières. "Ni nous ni le fédéral n'avons jamais organisé de campagne pour amener des personnalités ou contribuables français en Belgique", a souligné le ministre, en réponse à une question du député Jean-Luc Crucke (MR). Malgré l'expression d'une inquiétude sur la hausse du prix de la bière outre-Quiévrain, l'échange s'est déroulé sur un ton humoristique. "M. Depardieu est convaincu de l'efficacité du Plan Marshall 2.Vert et s'est dit: choisissons une région en devenir, la Wallonie", a ironisé le ministre devant un élu libéral qui s'interrogeait sur le choix de quitter l'"enfer fiscal français" pour l'"enfer fiscal wallon". "A côté de Depardieu, vous risquez de ne pas faire le poids pour expliquer que la pression fiscale est insupportable en Wallonie", a répliqué M. Antoine. Plus sérieusement, le ministre a regretté le peu d'empressement de l'Europe dans ce domaine alors qu'elle n'hésite pas à corseter les États sur le plan budgétaire. (PHILIPPE HUGUEN)

Nos partenaires