Denis Mathen : " Développer les relations internationales est légitime pour une province"

18/10/13 à 16:17 - Mise à jour à 16:17

Source: Le Vif

(Belga) Denis Mathen le gouverneur de la province de Namur a insisté sur l'intérêt et la légitimité de s'impliquer au niveau provincial dans des relations internationales, au cours de sa mercuriale prononcée vendredi devant le conseil provincial de Namur.

"Une des clefs pour ouvrir les portes d'un futur moins sombre, c'est l'ouverture au monde, franche, joyeuse et décomplexée, mais aussi réfléchie, construite, organisée, cohérente", a déclaré le gouverneur de la province de Namur, Denis Mathen en guise d'introduction à sa mercuriale. Il a défendu la légitimité pour les pouvoirs subordonnés, comme la province, de s'impliquer dans les relations internationales. "La coopération décentralisée parait légitime au vu des caractéristiques de la para-diplomatie et de la caution donnée par le niveau régional", estime-t-il. Il a dans la foulée cité quelques exemples de réalisations de la province de Namur en la matière, comme le jumelage avec la province chinoise de Jiangsu, ou le protocole d'entente signé avec les Seychelles pour permettre aux étudiants de l'école hôtelière provinciale d'aller y effectuer des stages, ou encore les relations privilégiées nouées avec la province d'Uppland (Suède). "Le constat actuel chiffré pour la province de Namur est inquiétant: en 16 ans, il y a une chute de plus de 3,5% en matière d'investissements étrangers et de 1% pour les exportations", a conclu le gouverneur en appelant à déployer davantage d'initiatives visant le développement des relations internationales par la province de Namur. (Belga)

Nos partenaires