Denderleeuw - M. Bourgeois charge le gouverneur d'une nouvelle mission de conciliation

10/01/13 à 09:46 - Mise à jour à 09:46

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre flamand des Affaires intérieures, Geert Bourgeois, a annoncé jeudi matin qu'il avait chargé le gouverneur de la province de Flandre orientale, André Denys, d'une nouvelle mission de conciliation pour débloquer la situation à Denderleeuw, une commune où le cordon sanitaire a été rompu mercredi soir, mais qui ne dispose toujours pas de bourgmestre.

"Ce n'est pas une bonne chose pour la gouvernance", a affirmé M. Bourgeois (N-VA) à la VRT-radio au lendemain d'un vote qui a vu le Vlaams Belang soutenir, lors d'un scrutin à bulletins secrets, le désignation du président du conseil communal et d'échevins de la coalition CD&V/N-VA. Le ministre a ajouté qu'il allait charger le gouverneur d'une nouvelle mission de conciliation, comme il l'avait déjà fait en décembre. "J'estime que c'est ma tâche de continuer à essayer (de trouver une solution)", a poursuivi M. Bourgeois. "Je demanderai aussi une nouvelle présentation d'un bourgmestre. L'actuel acte de présentation est toujours inadmissible", a-t-il fait valoir. En cas d'échec, le ministre a la possibilité de désigner lui-même un bourgmestre. "Je nommerais alors un bourgmestre en dehors du conseil (communal), mais ce serait très exceptionnel. Ce bourgmestre devrait siéger au conseil avec une voix consultative." Le bourgmestre sortant de Denderleeuw, Jo Fonck (sp.a), s'est dit prêt à assumer cette responsabilité. "Je suis quelqu'un de favorable au compromis et je ferai tout pour maintenir notre commune gérable", a-t-il affirmé, lui aussi à la VRT-radio. M. Fonck restera en principe en fonction jusqu'à la nomination d'un nouveau bourgmestre. (KWO)

Nos partenaires