Denderleeuw - Le cordon sanitaire autour du Vlaams Belang a été rompu

09/01/13 à 20:46 - Mise à jour à 20:46

Source: Le Vif

(Belga) Le cordon sanitaire autour du Vlaams Belang a été rompu mercredi soir lors de la désignation des échevins à Denderleeuw, cela dès la désignation du premier échevin N-VA qui a reçu l'appui des conseillers CD&V, N-VA et VB.

Une centaine de militants de la FGTB et de diverses organisations de gauche s'étaient réunis en début de soirée devant l'hôtel de Ville de Denderleeuw pour protester contre la désignation des échevins qui s'est déroulée par bulletins secrets. Ils craignaient que le cordon sanitaire autour du Vlaams Belang soit rompu lors de ce vote et leur crainte a été confirmé dès le premier vote. D'importantes mesures de sécurité avaient été prises autour de l'hôtel de Ville en vue de la réunion du conseil communal qui devait désigner les membres du collège et le président du conseil. Outre la police locale, un canon à eau et des membres de la réserve fédérale étaient sur place. Aucun stationnement n'était autorisé et la circulation est interdite dans les rues autour de l'hôtel de Ville. Le sp.a et l'Open Vld veulent gouverner ensemble et détiennent à deux 11 sièges tout comme le CD&V qui veut gouverner avec la N-VA. L'un et l'autre avaient donc besoin d'appuis extérieurs pour l'emporter, à savoir ceux des élus du Vlaams Belang à moins que des conseillers Open Vld ne décident de soutenir les candidats de la coalition CD&V/N-VA ce qui aurait rendu les voix du VB superflues. Mais ce ne fut pas le cas. (PVO)

Nos partenaires