Demotte: la "Sainte-Emilie" rejette la conception de la droite nationaliste flamande

24/03/14 à 18:49 - Mise à jour à 18:49

Source: Le Vif

(Belga) Le modèle de fédéralisme qui s'est traduit dans les accords intrafrancophones dits de la Sainte-Emilie, approuvés lundi en commission du parlement wallon, va à l'encontre du modèle confédéral bicommunautaire porté par la droite nationaliste flamande, a affirmé le ministre-président wallon Rudy Demotte.

Demotte: la "Sainte-Emilie" rejette la conception de la droite nationaliste flamande

"C'est véritablement notre conception du fédéralisme que nous affirmons, que nous avons d'abord portée au niveau fédéral, en refusant un modèle basé sur les seules Communautés", a déclaré M. Demotte (PS) lors des débats sur ces textes en commission spéciale du parlement wallon. Ce modèle aurait nié Bruxelles et imposé aux Bruxellois de choisir leur camp et leur sous-nationalité, alors qu'à l'inverse, la sixième réforme de l'État a choisi de confier aux Bruxellois - via la Cocom - la gestion d'importantes compétences (en matière de soins de santé et d'aide aux personnes, ndlr), a ajouté M. Demotte. Comme l'avait fait la semaine dernière le parlement francophone bruxellois en commission, la commission spéciale du parlement wallon relative à la mise en oeuvre de la sixième réforme de l'État a ainsi approuvé le projet de décret portant assentiment aux accords de la Sainte-Emilie, ainsi qu'une proposition de décret connexe. (Belga)

Nos partenaires