Démission du Bureau d'éthique et de déontologie de Charleroi

05/11/13 à 15:27 - Mise à jour à 15:27

Source: Le Vif

(Belga) Le Bureau d'éthique et de déontologie de Charleroi a fait connaître aux autorités communales sa décision de démissionner, a-t-on appris par un communiqué du collège communal de Charleroi.

Ce Bureau avait été mis en place en 2006, sous la présidence de l'ancien président du tribunal de première instance de Charleroi, Jean-Claude Lacroix. Il était composé de sept membres bénévoles venus de différents horizons. Politiquement et administrativement indépendant, cet organe était né immédiatement après les affaires politico-judiciaires de Charleroi, afin de conseiller des balises pour empêcher ces dérapages de se reproduire. Concrètement, le Bureau répondait aux questions des fonctionnaires et des mandataires dans le fonctionnement de leurs diverses tâches, notamment vie l'information donnée aux fonctionnaires en matière de bonne gouvernance. L'initiative de Charleroi avait été la première du genre en Wallonie. Dans son communiqué, le collège constate que "la situation de la ville a, depuis lors, évolué. Force est de constater que les règles de bonne gouvernance ont été massivement appliquées au sein des services de la ville." Les activités du Bureau d'éthique s'étaient réduites pendant la dernière année et l'arrivée de la nouvelle tripartite communale avait amené les responsables à le considérer en sursis. Il était appelé depuis mai à poursuivre ses activités pour un an en proposant un nouveau mode de fonctionnement. Les sept membres du Bureau d'éthique ont préféré démissionner et ils ont fait part de leur décision au collège qui en a pris acte et les a remerciés du travail accompli. (Belga)

Nos partenaires