Démission de Steven Vanackere - Le climat l'empêchait de travailler et dépassait ses capacités d'encaisser

05/03/13 à 11:31 - Mise à jour à 11:31

Source: Le Vif

(Belga) C'est avec une certaine solennité, dans une des salles de réception du cabinet des finances, que le ministre Steven Vanackere a annoncé qu'il avait demandé à son président de parti de lui trouver une successeur.

Démission de Steven Vanackere - Le climat l'empêchait de travailler et dépassait ses capacités d'encaisser

Dans une courte déclaration lue d'abord en néerlandais puis en français, le ministre a réaffirmé qu'il n'avait rien à se reprocher mais qu'il devait passer trop d'énergie à répondre à de fausses accusations. Le climat de méfiance ainsi créé le gêne dans son travail ce qui est mauvais pour le pays, a-t-il dit ajoutant que cela dépasse aussi ce que personnellement il peut encaisser. M. Vanacker est au centre de la polémique soulevée par la N-VA dans le dossier du rachat par Belfius des parts bénéficiaires de l'ACW, le mouvement ouvrier chrétien. "Je viens de parler au Premier ministre. Je lui ai dit que j'avais demandé à mon président de parti de me chercher un remplaçant pour le gouvernement et de proposer cette personne dès que possible par la voie appropriée au chef de l'État", a annoncé M. Vanackere. Il a ajouté ressentir "comme très injuste" les doutes quant à son éthique. "C'est ce qui explique pourquoi j'ai pris moi-même la décision et ce, en dépit des encouragements et du soutien que je n'ai cessé de recevoir." M. Vanackere s'est dit convaincu que son parti lui trouvera "un remplaçant de valeur". Lui-même s'investira "en tant que membre du parlement". (ALN)

Nos partenaires