Démission de Steven Vanackere - La Belgique ne peut se permettre le luxe d'une vacance aux Finances

05/03/13 à 13:08 - Mise à jour à 13:08

Source: Le Vif

(Belga) Après la démission de Steven Vanackere, l'urgence est à présent, aux yeux d'Ecolo, de "désigner un ou une ministre capable de prendre à bras le corps, de façon immédiate et volontariste les dossiers essentiels qui sont gérés par le Cabinet des Finances".

Démission de Steven Vanackere - La Belgique ne peut se permettre le luxe d'une vacance aux Finances

La chef de groupe à la Chambre Muriel Gerkens et le député Georges Gilkinet ont égrené quelques uns de ces dossiers essentiels. Selon eux, "le déséquilibre des finances publiques et les récentes très mauvaises nouvelles reçues sur le plan économique ont montré l'urgence de rendre la fiscalité belge plus juste et plus efficace". Il est également "nécessaire de réorganiser le SPF Finances et de remotiver ses milliers de travailleurs", "essentiel de faire de Belfius une banque durable et différente", enfin, "impératif d'oeuvrer activement à la réforme en profondeur du secteur bancaire". Ecolo a pris acte de la décision de démission de Steven Vanackere. "Si les raisons lui appartiennent, la démission d'un Vice-Premier Ministre, au-delà de ses conséquences pour la stabilité du gouvernement fédéral, est particulièrement dommageable pour l'image de la Belgique et pour sa capacité à peser réellement dans les discussions en cours au plan européen, que ce soit par rapport aux enjeux budgétaires, à la réforme du secteur bancaire ou à la taxe sur les transactions financières", ont jugé les Verts. (PVO)

Nos partenaires