Demande de renvoi en correctionnelle pour 2 dirigeants de la mosquée de Saint-Gilles

16/10/12 à 18:24 - Mise à jour à 18:24

Source: Le Vif

(Belga) Le ministère public a demandé le renvoi en correctionnelle de deux dirigeants de la mosquée de Saint-Gilles, mardi, devant la chambre du conseil de Bruxelles. Le président et le secrétaire général du Centre islamique El Mouhsinin, qui gère notamment la mosquée de Saint-Gilles, sont soupçonnés de détournement d'argent au préjudice de membres de cette asbl religieuse.

Le ministère public a demandé le renvoi des intéressés devant le tribunal correctionnel pour diverses préventions de détournement d'argent, mais pas pour les préventions de faux et d'usage de faux. Les deux dirigeants, eux, ont contesté l'intention délictueuse. Ils admettent qu'il n'y avait aucun ordre dans leurs comptes mais ils n'ont jamais eu l'intention de s'approprier les dons des fidèles, ont-ils soutenu. Pour la partie civile, constituée de sept personnes fréquentant la mosquée de Saint-Gilles, il est clair que les deux responsables ont cherché à détourner de l'argent. Ces personnes avaient commencé à avoir des doutes sur l'honnêteté des dirigeants de la mosquée après que ceux-ci aient refusé de leur montrer les comptes de l'asbl. Ils n'avaient notamment pas pu avoir d'informations sur la destination de l'argent récolté lors d'une collecte en faveur du peuple palestinien, estimée à plus de 30.000 euros. La partie civile s'était également aperçue que l'asbl El Mouhsinin n'avait jamais déposé ses comptes annuels au tribunal de commerce, selon la règle concernant les associations sans but lucratif. La chambre du conseil rendra son ordonnance le 13 novembre prochain. (PVO)

Nos partenaires