Deleuze: "nous allons sortir du nucléaire par le chaos"

25/08/12 à 07:20 - Mise à jour à 07:20

Source: Le Vif

(Belga) "Nous allons sortir du nucléaire par le chaos", s'inquiète le co-président d'Ecolo et père de la loi de sortie du nucléaire Olivier Deleuze, dans un entretien accordé à L"Echo.

"Je constate que l'incertitude est à nouveau à son maximum. C'est une caractéristique de la politique énergétique de la Belgique. Où va-t-on ? Allons-nous fermer un, deux ou trois réacteurs nucléaires ? C'est l'incertitude la plus totale. C'est très mauvais pour les investisseurs. Or, nous savons bien que nous avons besoin d'investissements dans de nouveaux moyens de production d'électricité", affirme-t-il. Selon M. Deleuze, "il faut un signal de clarté et dire rapidement aux investisseurs qu'ils auront un revenu garanti qui ne changera pas si les décisions politiques sur le nucléaire sont modifiées. Ce point existe dans le plan Wathelet (adopté en comité ministériel début juillet, ndlr), mais pas dans la décision prise cet été par le gouvernement. Il faut l'inscrire et l'acter dans une loi. Sans quoi ce sera toujours le chaos". M. Deleuze critique par ailleurs le manque d'indépendance de l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN). "Demander demain au patron de Doel de devenir le directeur de l'agence de sûreté nucléaire et, de facto, lui demander de contrôler sa propre usine, cela heurte l'entendement", affirme-t-il, en référence à la désignation du nouveau directeur de l'AFCN, attendue dans les prochains jours. (WAE)

Nos partenaires