Délai possible pour les communes pour l'entrée en vigueur du plan régional de stationnement

05/12/13 à 15:47 - Mise à jour à 15:47

Source: Le Vif

(Belga) Les communes bruxelloises pourront disposer, moyennant demande motivée, d'un délai de quelques mois supplémentaires pour l'entrée en vigueur du plan régional de stationnement, initialement fixée au premier janvier prochain, a-t-on appris jeudi au cabinet du ministre-président Rudi Vervoort. Celui-ci avait été saisi d'une demande de la conférence des bourgmestres à la suite d'un différend de dernière minute les opposant à ce sujet à la ministre du Transport Brigitte Grouwels.

Délai possible pour les communes pour l'entrée en vigueur du plan régional de stationnement

La perspective d'entrée en vigueur au premier janvier prochain, soulevait de nombreuses questions quant à son application au niveau local. A titre d'exemple, certaines communes n'appliquent actuellement pas la gratuité sur le premier quart d'heure dans les zones payantes et cette règle entraîne une série de contraintes techniques telles que la programmation des parcmètres, voire leur remplacement. La conférence des bourgmestres actuellement présidée par l'ex-ministre-président Charles Picqué avait trouvé un compromis avec la ministre sur la possibilité de reporter la mise en oeuvre du plan moyennant motivation, jusqu'au plus tard au dernier trimestre de 2014. Le projet d'arrêté présenté mercredi à la conférence ne reprenait pas les termes de cet accord, tablant sur le 1er avril prochain, ce qui en a irrité plus d'un, si l'on en croit le bourgmestre d'Etterbeek Vincent De Wolf. Saisi par la conférence des bourgmestres, le ministre-président Rudi Vervoort a remis le dossier sur la table du gouvernement régional, jeudi. Au cabinet de la ministre Brigitte Grouwels, on insiste sur la date du premier janvier prochain pour "la mise en oeuvre progressive du plan", date à partir de laquelle les communes se lanceront dans l'élaboration des plans communaux de stationnement visant l'application par le détail des mesures-cadres du plan régional. "Mais le gouvernement bruxellois garde aussi un oeil sur les problèmes pratiques auxquels certaines communes sont confrontées sur le terrain, raison pour laquelle le conseil des ministres a adopté un certain nombre de mesures de transition et apportera un soutien supplémentaire aux pouvoirs locaux", a expliqué le cabinet de Mme Grouwels dans un communiqué. (Belga)

Nos partenaires