Décret Inscriptions - Les parents de l'officiel rejettent aussi le projet de la ministre Schyns

22/11/13 à 14:23 - Mise à jour à 14:23

Source: Le Vif

(Belga) La Fédération des associations de parents de l'enseignement officiel (FAPEO) a rejeté à son tour vendredi le projet de la ministre Marie-Martine Schyns (cdH) d'amender le décret réglant les inscriptions dans l'enseignement secondaire pour tenir compte des "partenariats pédagogiques" noués entre écoles pour l'attribution des places.

Pour les parents de l'officiel, cette réforme, si elle est menée à bien, va rendre le décret Inscrptions "encore plus complexe". Pour la FAPEO, l'introduction de ce critère aura pour résultat de diviser les écoles en trois groupes: les écoles en partenariat, celles qui n'en seront pas, et les écoles isolées, situées dans une commune où il n'existe pas d'école secondaire dans chaque réseau. "Autant dire qu'il va falloir s'accrocher pour anticiper l'inscription de l'enfant en secondaire...", grince la fédération pour qui pareil système risque de désavantager clairement certains élèves. Pour la FAPEO, les partenariats proposés par la ministre Schyns vont renforcer la concurrence entre réseaux d'enseignement en raison d'accords entre écoles relevant d'un même pouvoir organisateur. Ce sont dès lors les enfants issus d'écoles sans partenariat qui seront lésés. "Dans la situation de pénurie actuelle qui s'étend aux écoles fondamentales, comment éviter que des parents développent des stratégies de contournement des règles ? Cette dualisation renforcerait les inégalités existantes ainsi que la concurrence entre écoles", redoute la fédération parentale de l'officiel. Au diapason de son homologue de l'enseignement catholique, celle-ci préconise plutôt l'augmentation du critère du choix pédagogique dans la distribution des places, la diminution des critères géographiques, l'individualisation de l'indice socio-économique et l'instauration d'un double quota dans les inscriptions. (Belga)

Nos partenaires