Décret Inscriptions - Les parents de l'enseignement catholique déçus par le projet de réforme de Schyns

22/11/13 à 11:51 - Mise à jour à 11:51

Source: Le Vif

(Belga) L'Union francophone des assosications de parents de l'enseignement catholique (UFAPEC) a réagi avec déception, vendredi, au projet de réforme du décret réglant les inscriptions dans l'enseignement secondaire, lequel vise à accorder une plus grand poids aux "partenariats pédagagiques" noués entre écoles primaires et secondaire pour l'attribuation des places.

"Ce n'est vraiment pas une amélioration substantielle du décrets Inscriptions", a réagi le secrétaire général de l'UFAPEC, Bernard Hubien. "Si les partenariats pédagogiques faisaient partie de nos demandes, ce n'est certainement pas le premier point qui nous préoccupait...". Pour les parents de l'enseignement catholique, il conviendrait plutôt de priviligier le choix pédagogique des parents parmi les critères d'attribution des places, et de diminuer les critères géographiques qui favorisent aujourd'hui les élèves résidant à proximité des établissements secondaires. Pour l'UFAPEC, le projet de réforme de la ministre Schyns ne résoudra en outre rien à la situation dans les zones en tension, comme dans le nord de Bruxelles, où des dizaines de jeunes n'ont pu s'inscrire dans l'école de leur choix lors de la dernière rentrée. "Ce nouveau décret ne changera rien à la situation qui crée cette tension, c'est-à-dire le manque de places", pointe encore M. Hubien. Celui-ci doute aussi que les changements annoncés pourront être adoptés avant l'ouverture de la procédure d'inscription, en mars prochain. "Les partenariats pédagogiques est le critère qui demande le plus de temps pour être mis en place. Cela va prendre des mois avant que les écoles ne s'accordent", s'étonne le secrétaire général de l'UFAPEC. " A l'inverse, retenir le choix des parents comme critère pour l'inscription ne demande aucun délai...". (Belga)

Nos partenaires