Décret Inscriptions - "Je ne suis pas pour un décret Inscriptions dans le maternel et le primaire"

02/10/13 à 17:33 - Mise à jour à 17:33

Source: Le Vif

(Belga) La ministre de l'Enseignement obligatoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Marie-Martine Schyns (cdH), a réaffirmé mercredi sa volonté d'apporter quelques adaptations au décret décrié régissant les inscriptions en première année de l'enseignement secondaire.

Intervenant mercredi lors d'un débat au Parlement de la Fédération, Mme Schyns a écarté toute refonte complète du texte, mais indiqué vouloir néanmoins mieux tenir compte à l'avenir des partenariats pédagogiques pouvant exister entre écoles primaires et secondaires pour l'attribution des places. "Ce ne sera pas l'unique critère, mais cela mérite qu'on y réfléchisse", a dit la ministre, désireuse de veiller, là où il existe, au continuum pédagogique entre écoles primaires et secondaires. Elle a ajouté qu'elle déposerait sous peu un projet de texte en ce sens. En vertu du décret actuel, les places dans les écoles sont attribuées à l'aune de différents critères, dont la distance domicile-école notamment, mais avec la volonté de réserver une partie des places aux enfants issus de milieux plus modestes. Mme Schyns a également écarté mercredi toute régulation des inscriptions dans l'enseignement fondamental, où l'offre de places peine ici aussi à suivre la demande toujours plus forte, surtout à Bruxelles. "Je ne suis pas pour un décret Inscriptions dans le maternel et le primaire", a dit Mme Schyns. "Par contre, je suis pour un croisement des données pour éviter les double-inscriptions", a-t-elle ajouté. (Belga)

Nos partenaires