Découverte de réserves stratégiques d'eau au Kenya

11/09/13 à 17:04 - Mise à jour à 17:04

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement kényan et l'Unesco ont annoncé mercredi la découverte de réserves d'eau souterraines stratégiques dans le nord du Kenya, une région pauvre régulièrement frappée par la sécheresse.

La découverte, faite grâce à une technologie avancée d'exploration satellitaire et confirmée par des forages menés par l'Unesco, pourrait, selon les mêmes sources, changer la vie du demi-million d'habitants de la région du Lac Turkana, l'une des plus pauvres et sèches du pays. La quantité et la qualité de l'eau découverte restent à déterminer, précisent l'Organisation des Nations unies pour l'Education, la Science et la Culture (Unesco) et le gouvernement kényan. Mais deux importants aquifères (couche souterraine stockant des fluides) ont été repérés dans la zone, encore frappée il y a deux ans par une terrible sécheresse qui avait fait bondir le taux de malnutrition à 37%. La région du Lac Turkana, le plus grand lac de désert permanent au monde, est frontalière de l'Ouganda, du Soudan du Sud et de l'Ethiopie. Quelque 70% de sa population est semi-nomade et parmi les plus vulnérables du continent. Au total, plus du tiers de la population kényane (17 de ses 41 millions d'habitants) est privé d'accès à une eau salubre, estiment encore l'Unesco et le gouvernement. L'un des deux aquifères découverts, celui de Lotikipi, "pourrait augmenter sensiblement les réserves stratégiques en eau du Kenya, " affirment-ils. L'autre, celui de Lodwar, pourrait "servir de réserve stratégique pour le développement" de la capitale éponyme du département de Turkana. Trois autres aquifères ont encore été identifiés dans la région, poursuivent l'Unesco et le gouvernement, qui précisent cependant qu'ils doivent encore être "confirmés par des forages". (Belga)

Nos partenaires