Décès Martens - Happart regrette qu'il n'y ait pas eu, à l'époque, d'alter ego wallon

10/10/13 à 11:49 - Mise à jour à 11:49

Source: Le Vif

(Belga) L'ancien bourgmestre de la commune à facilités linguistique de Fourons, José Happart, dont la nomination fut régulièrement cassée, perturbant les gouvernements Martens jusqu'à la réforme de l'Etat de 1988-89, estime que l'ancien Premier ministre "a été, politiquement, un pion important", auquel il aura manqué à l'époque un "alter ego wallon".

Décès Martens - Happart regrette qu'il n'y ait pas eu, à l'époque, d'alter ego wallon

"On aurait pu gagner du temps s'il y avait eu un alter ego wallon. Quand en 1988, la Région bruxelloise a pu être activée, il aurait fallu avancer sur la voie du régionalisme. Mais les Wallons sont restés sous la coupe des Bruxellois qui voulaient sauver la Belgique de papa. Aujourd'hui, ceux-ci sont régionalistes, et c'est tant mieux. Wilfried Martens ne verra pas la fin de la sixième réforme de l'Etat et il ne connaîtra pas la septième qui est inéluctable", a commenté l'ancien ministre wallon, interrogé par l'agence BELGA. Wilfried Martens était "un homme politique important qui a joué un rôle primordial", a estimé celui qui fut également président du Parlement wallon. Il a permis d'avancer "dans la régionalisation de l'Etat, à une époque où il y avait encore d'un côté le Rassemblement wallon et de l'autre la Volksunie". "La première image qui me revient date de l'Expo '58 quand il a enlevé un drapeau belge pour le remplacer par un drapeau flamand. Il était un flamingant radical, devenu flamingant modéré, puis une personnalité plus encline à forger des accords. A l'Europe, je retiens qu'il était très chrétien catholique", a réagi José Happart. (Belga)

Nos partenaires