Décès du "prince" Philippe Ier d'Araucanie, défenseur des droits des Amérindiens Mapuche

06/01/14 à 17:22 - Mise à jour à 17:22

Source: Le Vif

(Belga) Le "prince" Philippe Ier d'Araucanie et de Patagonie, successeur d'Antoine de Tounens, un aventurier périgourdin autoproclamé roi en 1860 de cet éphémère royaume d'Amérique du Sud, est décédé dimanche à l'âge de 86 ans à Chourgnac-d'Ans, en Dordogne.

Philippe Boiry, né à Paris le 19 février 1927, universitaire spécialisé en communication et lointain descendant d'Antoine de Tounens (1825-1878), avait pris la tête de la "maison royale d'Araucanie et de Patagonie" en 1951 et mené différentes actions pour défendre les droits des Amérindiens Mapuche vivant dans ces régions méridionales du continent sud-américain. Le "prince" résidait depuis deux ans de façon permanente à Chourgnac-d'Ans où des représentants Mapuche venaient régulièrement lui rendre visite, a-t-on précisé à la mairie. La cérémonie d'obsèques aura lieu jeudi à Tourtoirac où est enterré Antoine de Tounens et où un musée retrace son insolite épopée. "Sa plus grande fierté est d'avoir mis en avant l'identité Mapuche et de leur avoir permis de la défendre", a déclaré François d'Arboussier, cousin et filleul de Philippe Boiry. La "maison royale" agit aujourd'hui à travers une organisation non-gouvernementale (ONG) de défense des droits des indiens Mapuche et des peuples amérindiens baptisée "Auspice Stella". Originaire de Chourgnac-d'Ans, Antoine de Tounens, avoué de profession, avait débarqué en 1858 au Chili avant de se proclamer, deux ans plus tard, roi du "royaume d'Araucanie et de Patagonie", deux régions situées aujourd'hui respectivement au Chili et à cheval entre ce pays et l'Argentine. Sous le nom d'Orélie-Antoine Ier, il avait régné deux ans sur un territoire grand comme cinq fois la France, avant d'en être chassé par les nouveaux Etats chilien et argentin. Il avait échoué à deux reprises dans ses tentatives de reconquête avant de mourir ruiné en Dordogne. Sa folle aventure a été popularisée par l'écrivain français Jean Raspail, auteur de "Moi, Antoine de Tounens, roi de Patagonie", grand prix du roman de l'Académie française en 1981. (Belga)

Nos partenaires