Décès Dehaene - La Belgique orpheline de l'architecte de sa structure fédérale, pour le président de Bplus

16/05/14 à 05:42 - Mise à jour à 05:42

Source: Le Vif

(Belga) La Belgique doit beaucoup à Jean-Luc Dehaene: une réforme de l'état, l'introduction de l'euro, sans trop de remous sociaux, le maintien de la sécurité sociale, la réforme de la police et bien d'autres réformes", réagit vendredi Bertrand Waucquez, le président du groupe de pression soutenant un fédéralisme vrai et équilibré Bplus, à l'annonce du décès brutal de l'ancien Premier ministre jeudi en Bretagne (France) à l'âge de 73 ans. "La Belgique est un peu orpheline suite au départ de l'architecte de sa structure fédérale", estime-t-il.

Le démocrate-chrétien flamand "comprenait très bien les préoccupations des citoyens ordinaires, qui lui doivent beaucoup, mais il devait trop souvent et pendant trop de temps s'occuper de questions institutionnelles". Il "n'a pas pu éviter que la réforme de l'état devienne un processus allant de l'avant, avec comme conséquence un pays difficile à gérer avec trop de facteurs changeants qui ne facilitent pas l'avènement d'une nouvelle stabilité", commente M. Waucquez. Bplus insiste également sur le rôle de pionnier de la constitution européenne qu'a joué celui qu'on surnommait le 'Taureau de Vilvorde'. Le groupe de pression se souviendra enfin de l'homme qu'il a été et de l'héritage politique qu'il laisse derrière lui. (Belga)

Nos partenaires