Début de la campagne "Time to go" contre la présence d'armes nucléaires en Belgique

20/10/13 à 16:49 - Mise à jour à 16:48

Source: Le Vif

(Belga) Plusieurs centaines de personnes ont pris part dimanche après-midi au coup d'envoi d'une nouvelle campagne citoyenne contre la présence d'armes nucléaires sur le sol belge.

Intitulée "Time to go" (Temps de partir), cette campagne est initiée par le mouvement pacifiste et bénéficie du soutien d'Ecolo et Groen ainsi que de différentes organisations sociales. Elle intervient tout juste 30 ans après les grandes manifestations contre le déploiement d'armes nucléaires organisées en octobre 1983 en Belgique. "Notre gouvernement actuel a inscrit dans son accord de majorité sa volonté de lutter en faveur du désarmement international, en ce compris nucléaire", rappellent les organisateurs. "Mais à quelques mois des élections, il n'a encore pris aucune initiative en la matière. Au contraire, nous avons appris que les armes qui se trouvent à Kleine Brogel seront modernisées. Cela fait 50 ans qu'il y a des armes nucléaires en Belgique. Il y a 30 ans, des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue contre cette présence. Il est grand temps que nous nous mettions à nouveau en mouvement". La campagne "Time to go" devrait s'étaler sur plusieurs mois, selon ses organisateurs. Dans des messages vidéos, les anciens Premiers ministres Guy Verhofstadt et Jean-Luc Dehaene, ainsi que l'ancien secrétaire général de l'OTAN, Willy Claes, ont apporté leur soutien à l'initiative. Groen de son côté réclame du gouvernement qu'il négocie directement avec les Etats-Unis le retrait des bombes nucléaires stockées à Kleine Brogel. (Belga)

Nos partenaires