Débat politique sur l'avenir de la Sûreté de l'Etat

13/02/13 à 08:46 - Mise à jour à 08:46

Source: Le Vif

(Belga) L'avenir de la Sûreté de l'Etat est commenté dans les milieux politiques alors que l'institution se trouve au centre de l'actualité ces dernières semaines après la fuite de plusieurs rapports et la mise au jour d'informations concernant des élus.

Le député sp.a Renaat Landuyt plaide mercredi dans le Morgen en faveur de la suppression de la Sûreté. Enquêter dans le plus grand secret contre les menaces d'Etats ennemis n'est plus de ce temps et la lutte contre le terrorisme est un travail d'enquête qui doit relever du Parquet fédéral, estime-t-il. Embrayant sur ces informations, le sénateur PS Philippe Moureaux se montre également critique vis-à-vis de la Sûreté. "J'en ai été responsable comme ministre de la Justice et je n'ai jamais eu beaucoup de respect pour ces gens-là, qui travaillent le plus souvent sur base de rumeurs et qui se laissent aller à de petits jeux", indique-t-il. Le chef de groupe PS au Sénat, Philippe Mahoux, ne partage cependant pas ce point de vue. "C'est une appréciation qui date peut-être", a-t-il indiqué sur La Première (RTBF). La Sûreté a pour objectif de prévenir de la menace, a rappelé M. Mahoux. Si on veut la remplacer, ce sera "par quelque chose de concret et précis", a-t-il précisé, disant entendre à propos du Parquet fédéral les "mêmes remarques" que celles visant la Sûreté. (OCH)

Nos partenaires