De plus en plus de rançons payées pour récupérer des objets d'art volés

28/02/14 à 07:34 - Mise à jour à 07:34

Source: Le Vif

(Belga) D'importants vols d'oeuvres d'art se produisent chaque semaine en Belgique et les victimes de ces vols sont de plus en plus nombreuses à payer une rançon aux voleurs pour récupérer les biens de valeur dérobés, indiquent vendredi les journaux Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg.

De plus en plus de rançons payées pour récupérer des objets d'art volés

Le nombre de vols d'oeuvres d'art en Belgique reste plus ou moins similaire aux années précédentes, mais la valeur des biens dérobés a fortement augmenté. "En 2012 une toile d'une valeur de 500.000 euros ou plus était volée en moyenne toutes les six semaines", indique Lucas Verhaegen du service en charge des vols d'oeuvres d'art à la police fédérale. Il indique que les voleurs se débarrassent encore assez rapidement des petites oeuvres d'art, d'une valeur de 1.000 à 5.000 euros. "Les oeuvres plus importantes d'artistes connus, non. Elles sont de plus en plus souvent proposées à la vente au propriétaire ou à la compagnie d'assurances après un laps de temps", explique-t-il. Ce phénomène s'appelle le "artnapping" et les voleurs se satisfont généralement d'un montant représentant 5 à 10 pc de la valeur du bien dérobé. (Belga)

Nos partenaires