De l'argent pour les restaurateurs qui mettent un terme au travail au noir

28/01/13 à 07:23 - Mise à jour à 07:23

Source: Le Vif

(Belga) Dix pour cent de l'argent que les autorités récupéreront grâce à la lutte contre le travail au noir dans le secteur de l'horeca, seront redistribués aux restaurateurs. Les restaurants qui fournissent le plus d'efforts seront davantage récompensés, affirme lundi le secrétaire d'État à la Lutte contre la fraude John Crombez (sp.a) dans De Morgen.

De nombreux restaurateurs craignent un bain de sang social à partir de l'année prochaine dans leur secteur. La caisse enregistreuse équipée d'une boîte noire, pour enregistrer tous les mouvements, sera en effet alors obligatoire. Elle devrait signer l'arrêt de mort des comptabilités parallèles, mais représente une catastrophe pour les patrons de l'horeca qui utilisaient cet argent pour payer les heures supplémentaires de leur personnel. John Crombez tente, dans son entretien avec De Morgen, de rassurer le secteur et annonce la libération d'argent pour les commerces qui "donnent l'exemple" dans la lutte contre la fraude. "Les commerces horeca qui contribuent activement à tout officialiser, bénéficieront d'une diminution d'impôts sur les heures supplémentaires", explique-t-il. Les restaurateurs qui s'attelleront à "blanchir" totalement leur comptabilité dans les prochains mois, avant l'introduction officielle de la "boîte noire", seront les premiers pris en compte pour cette baisse des charges. (JAV)

Nos partenaires