De graves dysfonctionnements au nouveau palais entravent la rentrée judiciaire liégeoise

31/08/12 à 18:06 - Mise à jour à 18:06

Source: Le Vif

(Belga) De graves dysfonctionnements et d'importants défauts de fabrication dans le nouveau palais de justice de Liège empêchent la tenue de la rentrée judiciaire, a appris Belga de sources judiciaires. La situation pose de gros problèmes de sécurité. Les audiences qui devaient s'y tenir à partir de lundi ont été reportées à plusieurs semaines au moins.

De graves dysfonctionnements au nouveau palais entravent la rentrée judiciaire liégeoise

Les problèmes les plus graves ont été relevés dans le poste de police du nouveau palais de justice de Liège. Les détenus déférés au parquet doivent y passer. Mais, en cas d'éventuelle panne de courant, le système des serrures électriques des cellules s'ouvre automatiquement si bien que les policiers ont renoncé à y enfermer les détenus. Et ce n'est pas tout. Logiquement, les portes des cellules devaient être fabriquées en verre blindé avec un système d'opacité qui aurait dû permettre au policier de voir ce qui se passait à l'intérieur de la cellule sans être vu. Mais il est rapidement apparu que les policiers ne pouvaient voir les détenus. Dans un premier temps, on a cru que les portes avaient été montées à l'envers mais une enquête administrative a révélé que les portes étaient opaques tant à l'intérieur qu'à l'extérieur. La correction de toutes ces erreurs n'est pas prévue dans l'immédiat, faute de budget. La rentrée judiciaire à Liège se déroulera, lundi matin, dans la salle de la 1ère chambre de la cour d'appel de l'ancien palais de justice de Liège. Et les audiences qui devaient se tenir dans les nouveaux bâtiments ont été reportées. (PVO)

Nos partenaires