DAR - Un autre dispositif devra voir le jour

23/11/12 à 10:02 - Mise à jour à 10:01

Source: Le Vif

(Belga) Un dispositif permettant de faciliter les procédures dans le cas de grands projets structurants pour la Wallonie devra voir le jour, a souligné vendredi le ministre-président wallon, Rudy Demotte, après l'annulation du décret "DAR" par la Cour constitutionnelle.

"Il faudra quelque chose qui permette d'avancer dans la même direction", a-t-il déclaré sur les ondes de "La Première", sans s'avancer davantage. Dans les rangs du gouvernement wallon, le ministre de l'Aménagement du territoire, Philippe Henry (Ecolo), s'est contenté jeudi de prendre acte de l'arrêt de la Cour, en signalant que l'évaluation du Code wallon de l'aménagement du territoire (Cwatup) était en cours et qu'elle visait notamment à simplifier les procédures et sécuriser les permis. Les Verts s'étaient vivement opposés au dispositif "DAR" sous la précédente législature. Le ministre des Affaires intérieures, Paul Furlan (PS), a quant à lui dit sa déception, à l'image d'André Antoine (cdH), père du décret annulé. "La consécration de l'immobilisme en Wallonie. Adieu modernité, investissement, revitalisation, emploi. Quel dommage! " a-t-il lancé sur le réseau "Twitter". Du côté des environnementalistes, la satisfaction était en revanche de mise. Inter-Environnement Wallonie, qui fait partie des requérants, s'est réjouie de la décision. "Inter-Environnement Wallonie avait à l'époque interpellé tant le gouvernement que le parlement wallons sur le recul potentiel du droit (et donc de la protection) de l'environnement induit par ce mécanisme. Nous avions également insisté sur l'insécurité juridique que cette situation ferait planer sur les permis octroyés dans ce cadre. Nos mises en garde étant restées vaines, nous avions déposé en janvier 2009 un recours en annulation devant la Cour Constitutionnelle", a-t-elle expliqué dans un communiqué. (NBA)

Nos partenaires