Danny Pieters renonce à sa prime de départ face à l'agitation

02/10/13 à 14:38 - Mise à jour à 14:37

Source: Le Vif

(Belga) L'ancien président du Sénat Danny Pieters (N-VA) a fini par renoncer à son indemnité de départ face à l'agitation née de son souhait de la revendiquer alors qu'il était un des plus grands pourfendeurs du système.

Danny Pieters renonce à sa prime de départ face à l'agitation

L'ex-sénateur espère toutefois que les règles changeront bientôt, a-t-il confié à la VRT et VTM. "J'espère que mon geste - car il s'agit tout de même de beaucoup d'argent - permettra d'adopter une règle selon laquelle plus aucune prime ne sera due en cas de départ volontaire", a-t-il dit. Danny Pieters a démenti avoir pris sa décision, mercredi, sous la pression de la N-VA. "Quiconque me connaît sait que je ne suis pas sensible" à ce genre de pression, dit-il. Le Bureau du Sénat se penchera jeudi sur la question des indemnités de départ. La Conférence des présidents de la Chambre a décidé mercredi de supprimer celles des députés, en cas de départ volontaire. (Belga)

Nos partenaires