Dangereuse la N-VA ? De Wever se dit "seul contre tous"

06/01/13 à 14:28 - Mise à jour à 14:28

Source: Le Vif

(Belga) Le président de la N-VA Bart De Wever a présenté son parti comme étant désormais "seul contre tous", après les déclarations du Premier ministre Elio Di Rupo qualifiant la formation nationaliste flamande de très dangereuse.

Dangereuse la N-VA ? De Wever se dit "seul contre tous"

"Cette opinion est connue. Et c'est le droit à la libre expression de chacun, et donc aussi d'Elio Di Rupo, que de le dire", a commenté M. De Wever lors d'une réception de Nouvel an de la ville d'Anvers. "C'est désormais tous contre un et un contre tous", en conclut-il. "Je n'ai pas choisi cela, mais si c'est ainsi, voilà", a-t-il ajouté. Le CD&V avait déploré, par la voix d'Eric Van Rompuy, l'opportunité offerte à la N-VA, à travers de telles déclarations, de se renforcer en jouant les "Calimero". Le vice-Premier ministre MR Didier Reynders s'est lui aussi quelque peu distancié du propos du chef du gouvernement fédéral, appelant à éviter la surenchère et à considérer la situation en Flandre, où la N-VA fait partie de la majorité régionale avec le CD&V et le sp.a. Le chef de ce gouvernement, Kris Peeters (CD&V), a pour sa part relativisé les propos de M. Di Rupo. "J'ai compris que le PS considère rapidement les gens comme dangereux", a-t-il toutefois grimacé, évoquant ce qualificatif employé en 2006 par Laurette Onkelinx (PS) à l'égard du leader CD&V de l'époque, Yves Leterme. (VIM)

Nos partenaires