D'ex-responsables américains favorables à un dialogue direct avec l'Iran

17/04/13 à 18:51 - Mise à jour à 18:51

Source: Le Vif

(Belga) Un groupe de 35 anciens responsables politiques, diplomatiques et militaires américains plaide pour l'établissement d'un dialogue bilatéral avec Téhéran pour convaincre l'Iran de renoncer à son programme nucléaire controversé, dans un rapport publié mercredi.

"Il est temps pour Washington de revoir sa politique envers l'Iran en renforçant la voie diplomatique pour profiter des opportunités créées par les pressions" des sanctions, affirme ce rapport de l'Iran Project, un groupe non partisan. L'ancien conseiller à la sécurité nationale du président Carter, Zbigniew Brzezinski, l'ancien sénateur républicain Richard Lugar, l'ancien patron de la CIA sous George W. Bush, le général Michael Hayden, ou encore l'ancien ambassadeur en Irak et en Afghanistan Ryan Crocker, figurent parmi les signataires de ce rapport. Les auteurs proposent d'entamer des négociations directes avec l'Iran qui se superposeraient aux négociations existantes des pays du groupe 5+1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU plus l'Allemagne). Si les sanctions diplomatiques et économiques ont un réel impact et ont sans doute ralenti le programme nucléaire iranien, elles ne l'ont pas stoppé, avance l'Iran Project. Elles n'ont pas non plus réussi à permettre de percée dans les négociations avec le groupe 5+1. La politique de Washington pourrait avoir renforcé "la résistance du régime aux pressions" et sans doute "planté les graines d'une aliénation à long terme de la population iranienne à l'égard des Etats-Unis", craignent ces anciens responsables. Pour eux, un dialogue direct avec Téhéran devrait "inclure la promesse d'une levée des sanctions en échange d'une coopération vérifiable pour mettre un terme à l'impasse et conduire à un accord sur le nucléaire". Ils proposent que les discussions débutent "pas à pas" par des mesures de confiance. (Belga)

Nos partenaires