Cuba: la blogueuse Yoani Sanchez lance le premier média numérique indépendant

21/05/14 à 15:26 - Mise à jour à 15:26

Source: Le Vif

(Belga) La célèbre blogueuse cubaine Yoani Sanchez a lancé mercredi le site d'information "14ymedio", premier média numérique indépendant à Cuba où l'information est totalement contrôlée par l'Etat.

Cuba: la blogueuse Yoani Sanchez lance le premier média numérique indépendant

"14ymedio est le fruit de l'évolution d'une aventure personnelle qui s'est transformée en projet collectif", affirme un éditorial de présentation du site www.14ymedio.com, qui inclut le blog Generacion Y qui a fait la renommée de Yoani Sanchez depuis sept ans. Outre un reportage sur la violence nocturne à La Havane et un entretien avec un prisonnier politique, la première édition de 14ymedio publie une lettre de 28 personnalités du monde entier -dont le prix Nobel de littérature péruvien Mario Vargas Llosa ou l'ex-président polonais et prix Nobel de la paix Lech Walesa- demandant au gouvernement cubain de "respecter le droit" à exister du nouveau média. "Aujourd'hui, je réalise un rêve, un espace journalistique au sein duquel m'accompagnent de nombreux collègues", explique Yoani Sanchez dans son premier article pour 14ymedio. Le nouveau site "naît avec le désir d'atteindre de nombreux lecteurs, dans et hors de Cuba, et de leur offrir un horizon complet d'informations, d'opinions et de faits sur la réalité de notre île. Cela va demander sans aucun doute beaucoup de travail", ajoute la philologue de 38 ans qui a remporté de nombreux prix internationaux pour son blog Generacion Y et ses chroniques acerbes de la vie quotidienne à Cuba. En raison de la pauvreté de l'accès à internet pour la population cubaine, le nouveau média, enregistré légalement à Madrid, en Espagne, devrait également être distribué sur des supports numériques -CD, clés USB, etc-, moyen de communication favori des Cubains. L'apparition du nouveau média a été totalement passée sous silence par les médias officiels de Cuba, dont les autorités considèrent généralement les dissidents comme des "mercenaires" au service de la politique anti-cubaine des Etats-Unis. (Belga)

Nos partenaires