Crise en Syrie - Merkel fustige l'attitude de Moscou et Pékin

31/08/13 à 10:14 - Mise à jour à 10:14

Source: Le Vif

(Belga) La chancelière allemande Angela Merkel a fustigé l'attitude de la Russie et de la Chine dans la crise syrienne, leur reprochant d'affaiblir le pouvoir de l'ONU, dans un entretien paru samedi.

Crise en Syrie - Merkel fustige l'attitude de Moscou et Pékin

"Il est très regrettable que la Russie et la Chine refusent depuis un certain temps une position commune sur le conflit syrien. Cela affaiblit considérablement le rôle des Nations Unies actuellement", a déclaré la dirigeante allemande, dans un entretien au quotidien régional allemand Augsburger Allgemeine. La Russie et la Chine, qui font partie avec les USA, la France et le Royaume-Uni des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU, ont bloqué à plusieurs reprises des projets de résolution du Conseil de sécurité de l'ONU condamnant le régime de Bachar al-Assad. Ils sont tous deux opposés à une intervention militaire en Syrie. Mme Merkel a par ailleurs répété que l'usage d'armes chimiques en Syrie avait "brisé un tabou" qui "ne pouvait rester sans conséquence", tout en excluant une nouvelle fois catégoriquement une participation allemande à une intervention militaire sans mandat international. "L'Allemagne ne peut participer à une intervention militaire qu'avec un mandat des Nations Unies, de l'Otan ou de l'UE. Par conséquent, la question d'une participation de la Bundeswehr ne se pose pas maintenant", a martelé la chancelière. Mme Merkel espère voir renouveler pour la troisième fois son mandat de chancelière aux législatives allemandes du 22 septembre dans un pays où la population est depuis la fin du IIIème Reich généralement peu encline à toute opération militaire à l'étranger. (Belga)

Nos partenaires