Crise en Egypte - Trois journalistes tués mercredi, d'autres blessés, menacés ou arrêtés, selon RSF

16/08/13 à 19:52 - Mise à jour à 19:52

Source: Le Vif

(Belga) Trois journalistes ont été tués le 14 août en Egypte en couvrant les affrontements entre forces de l'ordre et partisans de l'ex-président Mohamed Morsi, et plusieurs autres ont été blessés, menacés ou interpellés, a rapporté vendredi Reporters sans frontières (RSF).

Crise en Egypte - Trois journalistes tués mercredi, d'autres blessés, menacés ou arrêtés, selon RSF

Deux journalistes égyptiens, le reporter Ahmad Abdel Gawad et le photojournaliste Mosab Al-Shami, ont été tués mercredi au Caire. Ces deux décès s'ajoutent à celui du caméraman britannique de Sky News, Mick Deane, précise RSF. La répression des manifestations pro-Morsi a fait près de 600 morts mercredi, et encore plusieurs dizaines vendredi. Mercredi, le reporter du quotidien égyptien Al-Akhbar, Ahmad Abdel Gawad, a été mortellement touché par balles. Mosab Al-Shami, photojournaliste de Rassd News Network (RNN), média alternatif créé lors de la révolution égyptienne, aurait été tué par des tirs de sniper. Le même jour, au moins six reporters ont été blessés par balle, dont un caméraman de la chaîne Al-Jazeera et un photographe de l'agence Associated Press, indique RSF. Par ailleurs, Reuters a annoncé que l'une de ses photographes avait reçu une balle dans la jambe. D'après le site Huffington Post, un cameraman d'Al-Jazeera indique qu'on lui a tiré dessus depuis un véhicule blindé et affirme que des journalistes ont été pris pour cible par des militaires. Interrogé à ce sujet, RSF est resté très prudent. "Des journalistes ont été visés dans des cas de menaces ou d'interpellation, mais pour les tirs il est extrêmement difficile d'évaluer s'ils ont été pris pour cible", a commenté une porte-parole. Les forces de l'ordre ont également interpellé de nombreux reporters et photographes égyptiens et étrangers, les empêchant de couvrir la violente dispersion des sit-in pro-Morsi. Les forces de l'ordre comme les partisans des Frères musulmans ont aussi, à plusieurs reprises, confisqué le matériel des journalistes, souligne RSF. (Belga)

Nos partenaires