Crise en Egypte - Des propos du ministre Reynders suscitent l'émoi des tour-opérateurs, le ministre nuance

09/07/13 à 18:09 - Mise à jour à 18:09

Source: Le Vif

(Belga) "Comme père de famille, je donnerais le conseil de ne pas aller en Egypte": les propos du ministre des Affaires étrangères Didier Reynders au journal télévisé de RTL-TVI mardi midi créent la confusion alors que l'avis de voyage émis par le SPF était clair, déplore l'Association belge des tour-opérateurs (ABTO) mardi soir.

Vu les événements récents en Egypte, le Service public fédéral Affaires étrangères recommande à toute personne dont le voyage n'est pas indispensable de ne pas se rendre au Caire. Le SPF ne déconseille pas les voyages vers la Mer Rouge et le Golfe d'Aqaba, mais recommande d'être vigilant. "L'avis de voyage est très clair et ne laisse pas de place à l'interprétation", souligne Claude Pérignon, président de l'ABTO. Mais au journal télévisé, le ministre des Affaires étrangères déclare que "comme père de famille, (il) donnerait le conseil de ne pas aller en Egypte". "Il veut bien sûr dire qu'il déconseille de se rendre au Caire, puisque les voyages vers la Mer Rouge et le Golfe d'Aqaba sont toujours autorisés", précise son porte-parole. "On crée la confusion, c'est dommage", relève pour sa part le président de l'ABTO. Le président de l'ABTO rappelle que la situation en Egypte est évaluée plusieurs fois par jour par les équipes sur place car "les tour-opérateurs sont les premiers bons pères de famille. "Jusqu'à présent, on ne relève aucun signe de problème", commente Claude Pérignon. La majorité des touristes belges se concentrent dans les stations balnéaires, tandis que les circuits dans l'Egypte classique sont moins prisés en été. La dizaine de clients qui se trouvaient au Caire n'y sont plus, précise encore le président de l'ABTO. (Belga)

Nos partenaires