Crimes de deux Françaises en Argentine: 30 ans pour un des accusés, deux acquittements

03/06/14 à 02:26 - Mise à jour à 02:26

Source: Le Vif

(Belga) Gustavo Lasi, le principal accusé des viols et meurtres en 2011 de deux Françaises, Houria Moumni et Cassandre Bouvier, a été condamné lundi à 30 ans de réclusion criminelle par le tribunal de Salta, dans le nord-ouest de l'Argentine.

Crimes de deux Françaises en Argentine: 30 ans pour un des accusés, deux acquittements

Les trois juges ont estimé que Gustavo Lasi, 27 ans, sur qui pesaient le plus de preuves, était coupable d'avoir violé et tué les deux jeunes femmes. En revanche, Santos Vera, un jardinier de 34 ans, et Daniel Vilte, un maçon de 28 ans, mis en cause par Gustavo Lasi et accusés des mêmes crimes, ont été acquittés. Après 10 semaines de procès, le verdict a surpris, car les trois accusés risquaient la perpétuité, mais les preuves manquaient pour Vilte et Vera. "Cette sentence correspond à mon analyse sur les preuves. On n'a peut-être pas la vérité, mais on n'a pas fait d'erreur judiciaire", a réagi après la lecture du jugement Jean-Michel Bouvier, le père de Cassandre, au bord des larmes. "Le doute doit profiter à l'accusé", a-t-il fait valoir. Gustavo Lasi, 27 ans, qui travaillait occasionnellement en tant que guide dans le parc de la Quebrada de San Lorenzo où les jeunes femmes ont été retrouvées mortes, a reconnu un seul des deux viols, en fin de procès, même si son empreinte ADN a été relevée sur les deux cadavres. Il a catégoriquement nié les meurtres alors qu'il s'est rendu dans le parc en possession d'une des armes du crime, un fusil avec lequel il allait chasser des pigeons et met en cause les deux autres accusés. L'après-midi du 15 juillet 2011, il dit avoir suivi Daniel Vilte et Santos Vera, deux travailleurs journaliers qu'il connait depuis l'enfance, qui se sont approchés des deux Françaises pour leur voler appareil photo et téléphone portable. Après avoir violé l'une d'elle, il affirme avoir quitté le belvédère du parc, laissant Vilte et Vera avec les touristes encore en vie. (Belga)

Nos partenaires