Crèches - "La Fédération Wallonie-Bruxelles doit faire son boulot", insiste Picqué

05/04/13 à 09:10 - Mise à jour à 09:10

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre-président bruxellois Charles Picqué a insisté vendredi dans La Libre et La DH/Les Sports pour que la Fédération Wallonie-Bruxelles avance dans la programmation des crèches, "promise pour le mois de mars".

Crèches - "La Fédération Wallonie-Bruxelles doit faire son boulot", insiste Picqué

"Si cette situation perdure, il faudra rouvrir le débat sur la régionalisation de la Petite enfance", prévient M. Picqué (PS), qui s'emporte: "on a fait notre boulot ; on paie des infrastructures, des salaires et on n'est toujours pas foutu d'intégrer nos crèches dans la programmation". Actuellement, sur 64 projets de crèche du précédent plan, seuls 16 ont reçu l'agrégation de l'Office de la Naissance et de l'Enfance (ONE), laissant 1.382 places dans l'attente. La Fédération est compétente pour la fixation des normes d'accueil et de financement de fonctionnement. Elle élabore le plan Cigogne 3, qui doit tenir compte de la hausse démographique bruxelloise, mais trop lentement aux yeux de Charles Picqué. Les autorités bruxelloises, elles, ont réglé le blocage sur le financement des crèches sur le territoire régional, en confirmant la semaine dernière via le collège de la Cocof (commission communautaire française) les changements de réglementation du plan crèche bruxellois destinés à activer de nouveaux moyens (6 millions sur base annuelle, mais 9,3 millions pour 2013) pour de nouvelles infrastructures. Ce blocage était né d'un arrêt de la Cour constitutionnelle qui, à la suite d'un recours d'une asbl flamande, confirmait que la Région ne pouvait mener de politique d'intervention directe en matière de Petite enfance, compétence communautaire. (BPE)

Nos partenaires