Crash d'un avion malaisien en Ukraine - Le DVI est en route pour les Pays-Bas pour aider à identifier les victimes

23/07/14 à 19:06 - Mise à jour à 19:06

Source: Le Vif

(Belga) Des membres du DVI (Disaster Victim Identification team) de la police fédérale belge sont partis mercredi vers les Pays-Bas, à la demande de leurs homologues néerlandais, pour les aider dans l'identification des victimes du crash du vol MH17, dont les dépouilles sont arrivées mercredi après-midi aux Pays-Bas près d'une semaine après le drame, qui a coûté la vie à 298 personnes.

Crash d'un avion malaisien en Ukraine - Le DVI est en route pour les Pays-Bas pour aider à identifier les victimes

Les premières dépouilles des victimes du vol MH17 sont arrivées aux Pays-Bas mercredi après-midi et ont été accueillies par le couple royal et les proches à l'aéroport d'Eindhoven. Le prince Laurent et l'ambassadeur de Belgique aux Pays-Bas Frank Geerkens étaient également présents à Eindhoven. Les cercueils seront emmenés vers la base militaire d'Hilversum, où le processus d'identification commencera. Le DVI de la police fédérale belge est parti mercredi vers les Pays-Bas, à la demande du Landelijk Team Forensische Opsporingen néerlandais, pour participer à l'identification des victimes, a indiqué mercredi soir la police fédérale. Onze Belges au total seront présents à Hilversum pour apporter leur aide, soit neuf membres du DVI, un médecin légiste et un odontologue (spécialisé dans l'identification dentaire, ndlr). Six autres membres du DVI, restés en Belgique, sont chargés de récolter les données ante-mortem des présumées victimes belges, qui seront ensuite comparées avec les données post-mortem afin d'identifier formellement les corps. (Belga)

Nos partenaires