CPAS d'Anvers - Lier l'aide médicale urgente au retour volontaire c'est aller un pont trop loin

21/02/13 à 18:31 - Mise à jour à 18:31

Source: Le Vif

(Belga) Pour la secrétaire d'Etat à l'Asile et l'Immigration Maggie De Block (Open Vld), lier l'aide médicale urgente aux illégaux à un engagement d'accepter un retour volontaire vers le pays d'origine c'est aller un pont de trop loin.

CPAS d'Anvers - Lier l'aide médicale urgente au retour volontaire c'est aller un pont trop loin

Mme De Block a été interrogée jeudi à la Chambre par Yvan Mayeur (PS) et Maya Detiège (sp.a) mais aussi par Peter Logghe (VB) et Sarah Smeyers (N-VA) sur la politique menée par le CPAS d'Anvers en matière d'aide médicale urgente pour les sans papier. Les deux premiers se sont montrés très critiques, ce qui n'était évidemment pas le cas des deux autres. Dans sa réponse la secrétaire d'Etat a souligné que la loi est claire. L'aide médicale urgente pour les personnes en séjour illégal est un mission des CPAS et la détermination du caractère urgent de l'aide incombe au médecin. De plus, les dépenses entraînées par cette aide sont intégralement remboursées par le fédéral. En conclusion, la secrétaire d'Etat a dit qu'elle était très contente de voir qu'on soutenait sa politique de retour volontaire. Mais, a-t-elle ajouté, lier une aide médicale à l'acceptation d'un retour volontaire "c'est aller un pont trop loin". "L'aide médicale urgente ne peut être un moyen de chantage", a-t-elle ajouté. Dans sa justification de la politique du CPAS d'Anvers dirigée par la N-VA Liesbeth Homans, Mme Smeyers a notamment dit que la décision concerne deux illégaux dont un n'était pas dans le besoin et l'autre refusait de collaborer à son dossier social. "En 13 ans de présence au parlement, je n'ai jamais entendu quelqu'un citer des dossiers personnels. En tant que présidente d'un CPAS (Mme Smeyers dirige le CPAS d'Alost), vous devez aussi respecter cette déontologie", lui a lancé Maggie De Block très applaudie par la majorité et les verts. (PVO)

Nos partenaires