Cour d'appel de Mons: Jacques Van Gompel acquitté dans le dossier du terrain synthétique

06/03/13 à 23:19 - Mise à jour à 23:19

Source: Le Vif

(Belga) La cour d'appel de Mons a prononcé l'acquittement de Jacques Van Gompel, ex-bourgmestre de Charleroi, dans le dossier du terrain synthétique du Sporting de Charleroi. En première instance, M. Van Gompel avait écopé de 18 mois de prison avec sursis.

Cour d'appel de Mons: Jacques Van Gompel acquitté dans le dossier du terrain synthétique

Les faits concernaient l'achat, par le Sporting de Charleroi, d'un terrain synthétique en 2005. Claude Despiegeleer, alors échevin des Sports, avait passé une convention avec les responsables du club de football. L'achat de cette pelouse par le Sporting permettait en effet d'échapper aux marchés publics. En échange, la Ville achetait 7.500 places en tribune, à hauteur du prix du terrain. Pour le parquet, l'achat de ces places relevait du clientélisme politique, au profit de Claude Despiegeleer et de Jacques Van Gompel. En première instance, Jacques Van Gompel avait été considéré comme l'instigateur de cette convention et condamné à 18 mois de prison avec sursis. Claude Despiegeleer avait bénéficié de l'absorption de peine tandis que Mogi Bayat, ex-manager du Sporting, avait écopé d'un an de prison avec sursis. Ce dernier, à l'instar d'un fonctionnaire, a accepté une transaction en appel, mettant fin aux poursuites. Seul Jacques Van Gompel avait tenu à clamer son innocence. La cour d'appel lui a donné raison, prononçant son acquittement dans ce dossier. L'ancien mayeur de Charleroi déclare qu'il devrait tenir une conférence de presse ce jeudi. (COR 825)

Nos partenaires